Cameroun : distribution de manuels scolaires et effet d’annonce

Manuels Scolaires Cameroun

A la faveur d’un appoint de la banque Mondiale, le gouvernement de la république a entrepris pour la rentrée scolaire 2022/2023 de mettre à la disposition des établissements de l’éducation de base 2,5 millions de manuels scolaires, question d’assurer aux apprenants un meilleur suivi des apprentissages. (LIRE AUSSI : Cameroun : excellente colère d’une rentrée scolaire incertaine).




Autant la mesure vient à point nommé au regard des tensions de trésorerie que connaissent généralement les parents en cette période en ce qui concerne l’achat de manuels scolaires, autant les expériences antérieures de gratuité édictée par le pouvoir suscitent des appréhensions réelles quant à l’effectivité de celle-ci. A preuve, il y a peu, on en était encore à clamer la gratuité de l’école primaire alors que les parents devaient se saigner financièrement pour espérer voir leur progéniture rallier le milieu scolaire.

Manuels scolaires et effet crise russo-ukrainienne

Il en a été de même de la gratuité des soins médicaux en cas de survenance du paludisme, la pathologie la plus récurrente  et mortelle chez nous. Suffisant dès lors pour braquer parents et élèves qui n’ont pas attendu cette mesure pour s’approprier l’indispensable matériel didactique à l’orée de la rentrée afin à la fois de satisfaire une exigence mais également de se donner de réelles chances pour une scolarité réussie.




 Néanmoins, l’initiative vient conforter le gouvernement en l’une de ses missions régaliennes : assurer l’éducation de ses populations de la meilleure manière qui soit. Une mission qui va bien-au-delà de celles dites régaliennes si l’on s’en tient au déploiement sociopolitique de nos élites communautaires à la veille de la rentrée scolaire en en faisant un nouveau fonds de commerce. (LIRE AUSSI : Douala 2ème et Excellence scolaire : Contrat rempli en 2020).

Effectivité à géométrie variable

Sur le terrain toutefois, en dehors des régions en crise sécessionniste larvée, ladite distribution semble se faire sous cape car, si le responsable en charge de la mise en œuvre de cette mesure a twitté sur son lancement officiel à la veille de son officialisation le 15 septembre dernier, au plan strictement officiel, c’est motus et bouche cousue. Du coup, les appréhensions légitimes des populations sensées en bénéficier se sont muées en déception et frustration.




Comme quoi, il se sera agi une fois de plus d’un simple effet d’annonce qui ouvre droit aux supputations les plus folles : récupération politicienne et balisage d’un enrichissement illicite. C’est le cas effectivement de le croire au regard du tweet du responsable qui se limitant lui-même à une annonce non assortie de quelque programme de lieux de distribution, se confine simplement à la mobilisation desdits manuels sur fonds onusiens détournés aux dires de Aurore Plus qui les aurait retrouvés sur les étals de quelques commerçants véreux( ?).

Laisser un commentaire