Site icon Ça Presse

Cameroun : urgence d’un changement de paradigme dans l’industrialisation

Industrialisation Afrique

Industrialisation Afrique

Changement de paradigme dans l’industrialisation au Cameroun. Plus qu’un simple leitmotiv, il s’agit d’un impératif participant du préalable pour la durabilité et la soutenabilité de la croissance socioéconomique nationale, eu égard aux enjeux sous-jacents à la stratégie nationale de développement (SND30) échue en 2030, le socle nouveau des investissements publics indispensables pour l’atteinte à date de notre émergence socioéconomique.




En effet avant la mise en œuvre du SND30, notre pays s’est essayé à de nombreux modèles tenant entre autres des plans quinquennaux à l’orée de son indépendance, la révolution verte, les grandes ambitions, les grandes réalisations, le document stratégique pour la croissance et l’emploi et depuis peu, le SND30. Et c’est faisant le constat de l’échec itératif de ses approches industrialo-économiques qu’a été récemment élaborée la SND30 jugée davantage pragmatique et donc ayant plus de chances d’être implémentée avec succès.

Y étant toutefois, on ne perd pas de vue que le succès de toute politique ou stratégie d’approche est assujetti à la parfaite maîtrise de ses tenants et aboutissants qui dans le cas d’espèce relèvent de la qualité des intrants mis en œuvre. Et si à ce propos le Cameroun peut s’estimer béni des Dieux au su de son insolent potentiel énergétique, humain et minéral, il reste malheureusement desservi par les atermoiements des politiques et autres acteurs en charge de la mise en œuvre effective desdites stratégies au point parfois de donner l’impression d’un profond déphasage entre lesdites stratégies et la réalité indubitable du terrain. Toutes choses qu’on voudrait enfin

Explorations tous azimuts pour l’industrialisation

Dans cette optique, aucune opportunité n’est à négliger tant il y va à la fois de réformes structurelles en profondeur assorties d’explorations tous azimuts de secteurs à haute intensité de main d’œuvre et de création de richesses additionnelles. Et dans ce registre singulier, il est indéniable que l’économie numérique a, en raison de ses prouesses requis depuis la dénomination de niche de croissance, avec à la clé une forte propension à l’innovation assortie de technologies manufacturières simplifiées mais utiles pour l’amélioration du quotidien des populations.




Bien plus, la diversification économique s’accompagne d’une forte prédisposition aux intégrations sous régionale et continentale au travers de marchés davantage étendus et offrant de réelles opportunités de développement horizontal. Toutes choses que doivent dès lors intégrer les approches nouvelles d’industrialisation. En somme, doper l’exploration desdites opportunités pour y adosser notre production en termes davantage qualitative et quantitative afin de battre en brèche la morosité ambiante de notre économie pour résolument la positionner dans une mouvance dynamique porteuse de croissance durable et soutenue. Surtout qu’en la matière dira le Ministre Gabriel Dodo Ndoke, des mines de l’industrie et du développement technologique : « Le Cameroun est riche de ses ressources mais s’appauvrira de ses emplois qui seront transportés vers des destinations où vont ces ressources ».

Accélérateur induit




Au demeurant, l’avènement de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) est une réelle opportunité constituant un véritable accélérateur de l’industrialisation continentale et partant, celle du Cameroun en ce sens que forte d’un marché de 1,3 milliard de consommateurs, elle offre une garantie d’absorption de la production tout en imposant aux producteurs davantage de compétitivité et comme qui dit compétitivité dit également gestion de la qualité à tous points de vue, il s’en suivra très certainement une appropriation de la dimension normes dans le processus de fabrication voire de commercialisation pour une plus grande satisfaction des différents publics-cibles. Au total, c’est le Cameroun et l’Afrique toute entière qui y gagnent au change au propre comme au figuré.

Quitter la version mobile