Éthiopie : Abiy Ahmed annoncé sur le front de bataille contre les rebelles

Ethiopie Premier Ministre Abiy Ahmed

Nous sommes en 2021 et l’Éthiopie est attaquée depuis plusieurs mois par des rebelles du Front de Libération du Peuple du Tigré (FLPT) soutenus cette fois-ci par l’Armée de Libération Oromo (OLA) avec beaucoup plus d’armes et d’hommes, tous décidés à faire tomber le siège africain des institutions. Pour préserver l’intégrité de son territoire, Abiy Ahmed, le prix Nobel de la paix 2019, et ancien soldat se propose de rejoindre l’armée dans le front, à la Idriss Deby Itno peut-on dire. Les rebelles déclarent contrôler la ville de Shewa Robit à 200 mètres de la capitale.

« À partir de demain [mardi], je serai mobilisé sur le front pour mener les forces armées. Ceux qui veulent faire partie des enfants de l’Ethiopie salués par l’histoire, levez-vous pour votre pays aujourd’hui ! Retrouvons-nous au front », lit-on sur le compte Twitter du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed le 22 novembre 2021. Le Premier ministre Abiy est soutenu dans son choix par son ministre de la défense, Monsieur Abraham Belay, qui a récemment indiqué que les forces armées seront à présent engagées dans « une nouvelle action […] Nous ne pouvons pas continuer ainsi ».

Plus de 1000 mort déjà. Face aux qualificatifs de génocide de son option militaire, un récent rapport de l’ONU dit ne pas en être le cas. D’ailleurs, aucune vraie condamnation n’est entendue contre l’ancien soldat et prix Nobel de la paix Abiy Ahmed, contrairement à ce dont on entend souvent dans de telles circonstances lorsqu’il s’agit d’autres pays africains. L’émissaire de l’Union Africaine pour la corne de l’Afrique, l’ex-président Olusegun Obasanjo, l’américain Jeffrey Feltman sont en train de négocier la paix de braves entre les deux parties. On espère les y voir arriver.

Laisser un commentaire