Transports publics : l’inquiétant danger qui vient des mototaxis

Mototaxis

Les surcharges ont repris de plus belle avec les mototaxis dans nos villes et capitales malgré le Covid-19 et l’appel du chef de l’Etat à continuer à appliquer les mesures barrières. Ce constat est fait dans les métropoles de Douala et Yaoundé avec la conviction que la COVID-19 s’en est allée. Taxis et moto taxis se sont remis à leur partie de plaisir qu’est la surcharge. Vivement que les pouvoirs publics reviennent à la charge !




A quelques jours de la rentrée scolaire, les taxis et surtout les motostaxis se remettent aux surcharges à bord de leurs véhicules. Ils ont abandonné les mesures barrières contre le coronavirus notamment le port des cache-nez, lavage des mains et autres mesures de protection contre la Pandémie. Ces mauvaises pratiques ont refait surface dans les carrefours : de Ndokoti, Rond-point Deido et 4 étages à Bonabéri où ces hors-la-loi circonstanciels. Si on considère que le coronavirus est encore parmi nous, la majorité des passagers vivent mal ce retour des surcharges et appellent les pouvoirs publics à faire respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement de Dion Nguté contre le COVID-19.

Les mototaxis contre le covid-19 ?

Il est clair il faut faire attention avec les comportements anarchiques des transporteurs  avides du gain facile. Plus grave encore, les populations subissent mal le diktat de ces transporteurs qui « bâchent » à tort et à travers les passagers régulièrement en transit d’un point à l’autre, pourtant le secteur des transports semble être un foyer réel de contamination du covid-19. D’où prudence et vigilance sont à y observer.




Ce retour à la désobéissance des prescriptions sanitaires et alertes journalières du Minsanté Manaouda Malachie, et l’incivisme ben caractéristique de ce secteur, méritent tous deux d’être très vite éradiqués dans nos grandes villes à forte concentration humaine. D’ailleurs, la plupart des conducteurs de motos circulent sans masques. Et que dire, en les voyant transporter deux, voire trois passagers sur la moto dans la ville ? C’est grave !

Laisser un commentaire