Marché Moderne de Douala : le projet présenté à Georges Elanga Obam par le Génie Militaire

Quelques plans du marché moderne de Douala

Le marché moderne de Douala fait partie du projet présidentiel de construction des espaces marchands à travers les grandes villes du pays. C’est le site de Logbessou à PK 17 qui abritera ce joyau architectural futuriste dont le projet a été présenté récemment au ministre de la décentralisation et du développement local, Georges Elanga Obam. Cette maquette a été dévoilée dans tous ses contours par le colonel Jackson Kamgain du Génie Militaire.

Celui-ci va indiquer que cet ouvrage futuriste et intégrateur fera la fierté de la ville de Douala, mais aussi celle du Cameroun et de l’Afrique Centrale dans un délai relativement court, car les études seront bouclées dans un mois. « Ce site qui va abriter le marché moderne de Douala est assez escarpé. Nous avons 14 hectares de marécages. Tout ceci va nécessiter de grands mouvements de terrain pour le terrassement. Le site bâti, occupera 12 hectares environ, comprenant plusieurs zones, le tout dans un fonctionnement hypermoderne incluant toutes les facilités qu’on trouve dans ce type d’infrastructures. Nous sommes actuellement à la phase des études et les recommandations ont été données pour que dans un délai d’un mois, ces études soient bouclées. Et lorsque ce sera fait, les travaux pourront être lancés avec l’appui du Feicom. Sur ce site, 59 hectares appartiennent à la communauté urbaine. Certainement il y aura quelques soucis au plan foncier, mais le Mindevel a donné les instructions aux autorités administratives et au maire de la ville de Douala pour que les dispositions soient prises dans ce sens », a-t-il affirmé.

Marché moderne en détails

Il n’est point besoin de rappeler que c’est le Génie Militaire qui aura la lourde responsabilité de réaliser cette œuvre architecturale de haute envergure de par son caractère hautement technique. Il faut relever en passant que le marché moderne de Douala sera subdivisé en plusieurs zones commerciales parmi lesquelles une zone dédiée au commerce de gros comptant 400 entrepôts d’une superficie de 100 m2 chacun, pour une contenance d’environ 600 mètres cubes ; une zone pour le commerce de détail avec 400 places ; un centre des affaires ; un bâtiment administratif. D’autres services sont également prévus : soit une infirmerie, un service des douanes, un dispositif de sécurité-incendie qui accueillera les sapeurs-pompiers. En somme, ce marché comptera en son sein toutes les facilités en termes d’eau, électricité et administration. Ce n’est pas tout. Il y est également prévu des zones d’affaires bancaires, des zones d’exposition, des aires de jeux pour enfants.

Outre les espaces commerciaux, il sera construit des parkings payants, un poste de pesage et un garage. Sont aussi prévus l’aménagement et le bitumage de la voie principale d’accès, longue de trois kilomètres. Autant de raisons pour lesquelles le ministre de la décentralisation n’a négligé aucun détail lié à cette infrastructure et notamment la prise en compte des autres projets infrastructurels devant transiter, impacter ou passer à proximité du site. On fait référence à l’autoroute Douala-Yaoundé, le futur port fluvial sur la Dibamba. Estimé à plusieurs milliards de nos Francs, ce projet sera financé par le gouvernement et Feicom.   

Laisser un commentaire