39è AG de Shelter Afrique : Célestine Ketcha Courtès élue 1ère vice-présidente

Shelter Afrique : Célestine Ketcha Courtès, 1ère vice présidente

C’est la principale information à retenir de la 39ème Assemblée générale de Shelter Afrique, quand bien même celle-ci se soit tenue par   vidéoconférence. Un fait qui est venu confirmer la vision prophétique de Paul Biya, Président de la République, chef de l’État du Cameroun en faveur de l’habitat.

Certes, les travaux de cette 39ème assemblée générale ont porté sur l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 38ème session de l’AG, l’examen des comptes arrêtés par le Conseil d’administration, leur validation, mais il a aussi été question d’un autre aspect et non des moindres : le renouvellement du bureau et la mise en application de certaines et importantes résolutions de ce Conseil. On peut citer à cet effet, l’élection de Célestine Ketcha Courtès comme première vice-présidente de Shelter Afrique, mais aussi l’élection de Mme Marie Rose Dibong, secrétaire d’Etat au ministère de l’habitat et du développement urbain  comme membre Administrateur. On aura surtout retenu que c’est le Cameroun qui abritera la 40ème Assemblée générale de ce regroupement.

Shelter Afrique et l’appui du PRC

En dehors de cette reconnaissance diplomatique, Célestine Ketcha Courtès se sera appesantie sur l’action que le Cameroun apporte à la notoriété de Shelter Afrique. Aussi n’aura-t-elle pas manqué de saluer les efforts qui y sont déployés, avant de faire comprendre à tous  l’engagement du Président de la République, SEM Paul Biya, à offrir des logements décents et abordables aux Camerounais.

Il faut dire que Shelter Afrique, également connue sous le nom de Company for Habitat and Housing in Africa, est une institution financière panafricaine créée pour soutenir exclusivement le développement du secteur africain de l’immobilier et du logement. C’est dans ce contexte que le Minhdu n’a pas manqué non plus de mettre en exergue les efforts que le Cameroun a entrepris et les performances réalisées dans ce domaine qui justifient ces avancées que tout le monde est en droit de matérialiser en matière d’intensification et de diversification de l’offre en logements et de lutte contre les différentes formes d’insalubrité (confère le lancement du concours de la ville la plus propre lancé  par le Minhdu). Face à ces défis, le Minhdu a jugé utile de souligner que le Cameroun restait ouvert et disponible pour tout autre projet innovant dans le domaine de l’Habitat avec l’ensemble des pays africains en partenariat avec Shelter Afrique. Soulignons à cet effet que les actionnaires de Shelter Africaine se recrutent dans 44 pays membres (dont le Cameroun) en plus de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Société Africaine de réassurance.

Laisser un commentaire