Concours « villes propres » : Ivaha Diboua fait le point dans le Littoral

Concours villes propres. Ivaha Diboua met la main à la pâte

Vous avez dit Concours des villes les plus propres du Cameroun ? Parcourant cinq des six arrondissements qui constituent le département du Wouri, le gouverneur de la région du Littoral avec tout son état-major et M. Patrice Biakeu, Délégué régional du Minhdu, ont eu l’occasion de se rendre compte de ce qui a déjà été fait et qui devrait constituer la priorité de l’heure pour un bon classement de la ville de Douala. Les investissements humains se rapportant au concours de la ville la plus propre du Cameroun battent leur plein à Douala. Dans cinq des six arrondissements que compte la métropole économique, les magistrats municipaux ont engagé les populations à participer activement à ce concours lancé par le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (Minhdu). C’est dans ce cadre que Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, gouverneur de la région du Littoral, a décidé de procéder à une évaluation sur le terrain.

Le premier arrondissement à être visité aura été Douala 3ème et singulièrement le rond-point Dakar, les quartiers Bilonguè et Bobongo où il lui a été donné de faire l’un des constats les plus amères de cette visite.En plus du spectacle du désordre humain, ce sont les drains qui sont obstrués. Ce constat a suscité la colère du gouverneur qui a exprimé sa déception à l’endroit de l’exécutif communal de Douala 3ème, l’appelant à se mettre au travail. Ici, l’insalubrité perdure de telle sorte qu’on n’est pas surpris de l’exposition de ce quartier aux inondations. Par la suite, Ivaha Diboua et sa délégation ont été dans les arrondissements de Douala 1er, on aurait dit que l’on ne s’intéressait presque pas à ce concours qui sera pourtant bénéfique aux populations au-delà de l’honneur qu’il y aurait à le remporter. A Douala 4ème, le travail est fait en demi-teinte.

Le concours « Villes propres » prépare la Journée mondiale de l’habitat 2020

Dans l’arrondissement de Douala 5ème, si tout n’est pas encore parfait, il y a des améliorations qui sont remarquées, le contraire de ce qui se passe dans l’arrondissement de Douala 2ème où le gouverneur et toute sa suite ont été émerveillés par le travail abattu par Denise Fampou, maire de cette collectivité territoriale décentralisée. Elle a mis à contribution non seulement tous les chefs des 33 quartiers que compte l’arrondissement, mais a aussi impliqué les populations qui ont répondu positivement à cet appel citoyen. Il faut dire ici que l’implémentation des notions d’hygiène et de salubrité y est effective. On y organise d’ailleurs chaque année, le concours du quartier le plus propre. En outre, les Journées citoyennes de propreté sont une réalité ici.

Toutefois, le gouverneur a également relevé l’existence de drains obstrués à Bonapriso. Au cours de cette descente sur le terrain, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a transmis un message fort à l’endroit des populations de la capitale économique camerounaise. Donnant l’exemple, il s’est livré à un exercice de débroussaillage tenant à faire comprendre qu’en toute chose, il faut de la volonté. Une volonté qui doit animer plus d’un à Douala, une fois qu’on sait que la capitale économique est l’un des sites retenus pour abriter les rencontres de football du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) de 2021 et de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN total 2022). A titre de rappel, lancé par visioconférence le 05 août 2020 par la ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, le concours « Villes propres » est organisé dans le cadre des préparatifs de la Journée mondiale de l’habitat (JMH) 2020 du Programme des Nations unies pour les établissements humains.

Rendez-vous le 5 octobre 2020 pour les prix

Mais il faut dire que bien avant ce lancement officiel, Célestine Ketcha Courtès, était déjà le 26 juin 2020 à Douala dans le cadre de l’édition 2020 du « Concours Villes Propres ». Une compétition qui opposera les villes de Yaoundé, Douala et Limbé, appelées à abriter le prochain futur Championnat d’Afrique des Nations. Au cours de cette cérémonie, qui avait pour cadre l’Hôtel de Ville de Douala, Mme Courtès avait remis du matériel d’hygiène et de salubrité au Maire de la Ville et aux six Maires des Communes d’Arrondissement. S’adressant à ces derniers, après un moment d’échanges sur l’hygiène et la salubrité, elle les avait invités à travailler d’arrache-pied pour rendre leurs villes propres et gagner la compétition. Elle leur avait aussi conseillé d’associer les populations et de créer de l’émulation en organisant par exemple le concours du quartier le plus propre, sans oublier l’usage des textes et sanctions pour toute personne qui salirait son environnement. Le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain avait enfin annoncé que les résultats du « Concours Villes Propres » seront publiés le 5 octobre 2020 à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de l’Habitat à Douala.

Laisser un commentaire