Initiative fonds de prototypage : le Cameroun récompense les startups

Le ministre Bassilekin 3 remet un prix aux startups

Startups. Dans le cadre de l’initiative fonds de prototypage, le ministre des petites et moyennes entreprises  Achille Bassilekin III a remis des prix d’excellence à cinq promoteurs des startups, porteurs de projets valorisants. Ainsi, le prix du président de la république a été remis pour la deuxième fois à M. Armel Ndjidjou pour son travail remarquable reconnu à l’international sur son portique de désinfection automatique et hybride destiné à la lutte anti covid-19 à l’entrée des bâtiments.

S’agissant de ce portique justement, a indiqué Armel Ndjidjou « nous espérons que notre portique ne va pas s’arrêter à la désinfection, après le covid-19, il faut que ce portique reste. Nous allons donc le doter d’autres paramètres pour  qu’en plus de la désinfection, qu’il y ait détection des métaux, du poids par exemple. On va faire évoluer le portique grâce aux fonds de prototypage », soutient-il. Les autres prix ont été décernés à quatre autres porteurs de projets. Il s’agit de Nathalie Mongosso Tekam, Marie Yvonne Bodo, Albert Takede Madiga et Jumia Jinka Selamo Milice, respectivement prix de la meilleure innovation féminine, prix de l’innovation sociale et environnementale de la conversion des seniors, prix du meilleur jeune talent et prix du meilleur projet du terroir.

Cérémonie très courue par les startups

Cette cérémonie de remise des lauriers à ces porteurs de projets a été rehaussée par la présence d’un important parterre de personnalités  venues témoigner de l’importance de l’événement. Il faut indiquer que chacun des lauréats  s’en est sorti avec une enveloppe variant  d’un à cinq millions de francs CFA. Ces fonds alloués à ces jeunes promoteurs des startups vont leur permettre de parfaire davantage leurs projets. « Nous célébrons ici l’innovation et la créativité de nos jeunes compatriotes. Et dans le cadre de ce fond, nous pouvons ainsi accompagner nos jeunes dans la réalisation des prototypes afin qu’ils aillent à la conquête des investisseurs. Ces prototypes c’est d’abord autour des biens et services innovants qui permettront à notre pays de déclencher sa dynamique d’industrialisation et surtout de répondre aux préoccupations et aux besoins de notre société », a soutenu le ministre Achille Basilekin III. Il faut précisément indiquer que l’objet de ce processus est  d’accompagner les jeunes sur plusieurs années avec l’appui des partenaires au développement. Le but est tant de faire du Cameroun, « le hub de l’innovation en Afrique ». Cela passe par une jeunesse dynamique et bien outillée à la formation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTI). Ici, le capital humain de cet acabit est un facteur déterminant important.

Laisser un commentaire