Cameroun : le Génie militaire toujours au service du développement

Visite du Directeur du Génie militaire à Baham

Le Génie militaire fait de bons points. Parce que le gouvernement du Cameroun est toujours soucieux de voir s’améliorer les conditions de vie des populations, il met tout en œuvre pour que cette vision soit implémentée sur le terrain. C’est dans ce cadre que le Génie Militaire, sur haute instruction du Haut Commandement incarné par le Chef de l’Etat, chef des armées, s’est engagé dans une mission de réhabilitation d’un tronçon de route de 12 km et de la tribune municipale de la ville de Baham dans le département des Hauts-Plateaux, région de l’Ouest. La satisfaction, au regard de la célérité avec laquelle ces travaux ont été réalisés, est générale. Le génie militaire vient une fois de plus de démontrer qu’il constitue un outil de développement.  

10 km de route et la tribune de Baham par le Génie militaire

De la présentation du projet, on retiendra que, des 10 km de route à réhabiliter en plus de la tribune de la place des fêtes, il s’est étendu sur 12 km. Dans les faits, le projet allait du centre-ville de Baham au carrefour Tsela à Badenkop en passant par le carrefour de la préfecture, les villages de Chegne, Bapi et Bapa. La chaussée existante en enduit superficiel bicouche présentait un état de dégradation de plus de 75% :

  • présence de nombreuses dégradations (nids de poules, ornières) tout le long du parcours ;
  • Revêtement arraché ;
  • Présence des épaufrures ;
  • 1,9 km de chaussée en terre ;
  • Présence de la verdure sur les bords de chaussée ;
  • Caniveaux engorgés et fragilisés ;
  • Buses bouchées

Il est à noter que les deux (02) premier km du projet sont à deux (02) voies de 6 m de large et séparées par un terre-plein central, ce qui ramène le projet à 12 km. Il a été aussi observé le mauvais état dans lequel se trouvait la tribune de la place de fêtes de l’arrondissement de Baham. La réhabilitation de cette tribune d’une capacité de 300 personnes a été placée en travaux annexes au projet proprement dit.

Description des travaux

  1. Travaux annexes (tribunes)

Dans le cadre des travaux de réhabilitation de la tribune de Baham, les tâches ci-dessous ont été effectuées

  • Modification et renforcement de la charpente du toit de la tribune ;
  • Création d’une rame d’accès à la tribune pour handicapés ;
  • Pavage de toute la façade principale de la tribune ;
  • Création de garde-corps en tube métallique ;
  • Aménagement des caniveaux ;
  • Création d’une cabine de sonorisation ;
  • Création d’un bloc toilette moderne + fosse septique et puisard
  • Création d’un château d’eau pour alimenter les toilettes de la tribune ;
  • Mise en place d’un robinet public à l’arrière de la tribune ;
  • Raffermissement de la peinture du toit et des murs ;
  • Installations électriques (prises et réglettes)

Ces travaux ont fait de la tribune de Baham la plus belle de la région de l’Ouest.

Travaux de Réhabilitation de La Route

Il a été question, s’agissant des travaux sur ledit projet, de commencer par les bandes de chaussée en terre pour éviter les dégâts que peut causer l’arrivée des pluies : du Pka7+600 au pk7+900, du pk8+200 au pk8+800 et du pk9+000 au pk10+000. Pour un total de 1,9km de chausse en terre. Pour ces tronçons, les tâches suivantes ont été effectuées

  • rechargement de la latérite
  • Profilage et réglage des plateformes en faisant ressortir le passage des eaux ;
  •  Compactage ;
  • Gravillonnage bicouche

Il est à noter que le Génie Militaire a réalisé ces travaux au-delà du cahier de charge ; des travaux supplémentaires importants ont été faits sur ce tronçon et sur plusieurs autres axes au profit des populations, conformément aux instructions du président de la République. Du pk0+000 au pk2+000 : chaussée divisée en deux voies séparées par un terre-plein central : les travaux se sont effectués successivement sur la voie droite, puis sur la voie gauche. Sur ce tronçon, le revêtement existant a été conservé sur la voie de gauche allant de l’école publique au centre au carrefour ancien. Les travaux effectués sur le reste du tronçon ont consisté au :

  • Traitement des points critiques à la Gnt0/31,5 :
  • Rechargement des épaufrures à la latérite + compactage
  • Curage des caniveaux et buse du pk0+500 au pk0+570
  • Renforcement des caniveaux en maçonnerie de pierres au pk1+400
  • Création d’un exutoire au pk1+780
  • Gravillonnage bicouche

Du pk2+000 au pk4+500 : chaussée praticable, points critique et épaufrures isolés, verdure sur les bords de la chaussée

Les travaux effectués

  • Cantonnage généralisé :
  • Traitement des points critiques et gravillonnage bicouche des bords de la chaussée
  • Renforcement des caniveaux en maçonnerie de pierre
  • Dégagement du point pk3+300 et gravillonnage bicouche de part et d’autre
  • Aménagement de l’entrée lieu sacré en sur-largeur et gravillonnage bicouche au pk3+508

Du pk4+500 au pk7+600 chaussée fortement dégradée, verdure sur le bord de la chaussée

Travaux effectués sur ce tronçon

  • Cantonnage généralisé
  • Curage et renforcement des caniveaux en maçonnerie de pierre :
  • Aménagement de l’entrée chefferie Chegne
  • Gravillonnage bicouche généralisée
  • Renforcement d’une ligne de dallettes au niveau de la traversée au pk4+985

Du pk7+900 au pk8+200

  • Traitement des points critiques à la Gnt 0/31,5
  • Cantonnage
  • Gravillonnage bicouche

Du pk 8+8000 au pk9+000

  • Traitement des points critiques à la Gnt 0/31,5
  • Cantonnage
  • Gravillonnage bicouche

Il est à noter que les travaux de gravillonnage se sont effectués en demi-chaussée pour ne pas interrompre la circulation ; Les plaques de signalisation du chantier ont toujours été mises en évidence et les travaux se sont effectués dans le respect des mesures barrières contre le Covid-19. Au regard de la satisfaction éprouvée, non seulement par les populations et les autorités administratives et davantage les autorités municipales, des doléances ont été émises dans le sens d’une densification des travaux dans le chef-lieu du département des Hauts-Plateaux. En témoigne les propos de Jackson Kamgain, Directeur du Génie Militaire : « Au-delà de ces travaux, il faut aussi également préciser que profitant de notre présence et de notre leadership, d’autres sollicitations nous sont parvenues. Sur haute instruction du chef suprême des armées, il nous a été demandé de faire quelques  aménagements aux alentours de la ville de Baham, notamment la réalisation de quelques voies, et un certain nombre de projets autour de la ville de Baham ». Là où le génie militaire passe, le développement suit, pourrait-on dire.

Laisser un commentaire