Bangou : la Fondation Rosette et Ernest Mboutchouang en aide aux élèves

Distribution de don à Bangou

A Bangou, Participant à la solidarité nationale de lutte contre la pandémie, elle a distribué aux élèves et enseignants du primaire et du secondaire de la commune de Bangou, du nécessaire de barrière contre la propagation de ce virus très mortel.

Alors qu’au Cameroun, la date du 1er juin a été consacrée à la reprise des classes pour le compte du 3e trimestre de l’année scolaire 2019/2020 dans un contexte marqué par la prééminence de la pandémie du corona virus, l’instant a été mis à profit la Fondation rosette et Ernest Mboutchouang  qui, dans un élan de solidarité, de participation à la lutte contre la propagation de la pandémie et surtout par souci d’honorer la mémoire de Maman rosette Mboutchouang, pour distribuer du matériel de protection contre cette maladie à tous les élèves et enseignants de tous les établissements scolaires de l’Arrondissement de Bangou, dans le département des hauts-Plateaux, région de l’ouest. Depuis le 1er juin dernier, la reprise des classes, pour le compte du troisième trimestre de l’année scolaire 2019-2020, dans un contexte mondial dominé par la pandémie du Coronavirus, est effective en dépit de quelques appréhensions émises par les parents, en dépit de quelques insuffisances observées par endroits sur toute l’étendue du territoire national. Si cette reprise ne constituait plus une surprise étant entendu que des précisions y relatives avaient déjà été données par le gouvernement, si le don du chef de l’Etat en faveur des 360 collectivités territoriales décentralisées continuait d’être distribué à travers le pays, si certaines élites, dans le cadre de la solidarité nationale se manifestaient aussi positivement dans le cadre de cette lutte, il se trouve que la générosité historique de Maman rosette Mboutchouang née Mengolo, vis-à-vis de ses populations ne s’est jamais amoindrie malgré sa disparition.

Actions sociales de la première maire de Bangou

De son vivant, en dehors des responsabilités régaliennes inhérentes à la commune dont elle avait la charge, celle qui fut premier magistrat municipal de Bangou s’était toujours distinguée au travers de multiples actions sociales et humanitaires qu’elle posait par le biais de la Fondation Rosette et Ernest Mboutchouang  qu’elle avait mise sur pied. D’aucuns auraient pu penser que du fait de sa disparition, la fondation allait aussi « mourir de sa belle mort ». Que non ! Les populations et surtout les élèves et enseignants ont vécu la démonstration du contraire. La fondation a en effet distribué un important lot en kits barrières contre la propagation du Coronavirus dans tous les établissements scolaires primaires et secondaires de la Commune de Bangou, en présence des autorités administratives et traditionnelles.

Si le geste pouvait être compris comme étant une participation à la lutte contre la pandémie telle qu’initiée par Paul Biya, Président de la République et répercutée par Chief Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du Gouvernement, il y a avait aussi lieu d’intégrer ce geste comme étant un hommage à l’endroit de Mafeu Silikam rosette Mboutchouang, de regrettée mémoire et de la générosité extraordinaire dont elle avait toujours fait montre. Une attitude que n’a pas reléguée dans les abimes de l’oubli, Papa Ernest Mboutchouang, à travers leur Fondation éponyme. Il faut dire que feue maman Rosette Mboutchouang, génitrice de la Première dame du Cameroun, Chantal biya, avait véritablement le cœur sur la main. L’acte posé le 1er juin dernier a été apprécié des autorités traditionnelles et surtout administratives qui ont exhorté les élèves à respecter toutes les mesures édictées par le gouvernement. Restera aux parents de perpétuer cette discipline de vie afin de circonscrire la propagation du Coronavirus qui, fort heureusement, n’a pas encore affecté cette commune.

Laisser un commentaire