Ngaoundéré : la latente mue de la capitale Régionale du Château d’eau

Carte de Ngaoundéré

Mobilité urbaine à Ngaoundéré. Le gouvernement camerounais, fidèle à sa politique de développement harmonieux de toutes les métropoles en fonction des ressources disponibles, vient, à travers le ministère de l’habitat et du développement urbain (Minhdu) confirme cette volonté à travers l’appel d’offres International rendu public dans les colonnes de l’édition du 7 mai 2020 de Cameroon Tribune, des travaux de modernisation du réseau viaire de Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua.

Le ministre de l’Habitat et du Développement Urbain inscrit l’amélioration des infrastructures routières de Ngaoundéré, la capitale régionale de l’Adamaoua en priorité absolue dans l’optique d’en faire l’accélérateur par excellence de l’intégration sous régionale, pour un délai de mise en œuvre de 18 mois.  Au-delà de cet important chantier, il ne fait point de doute qu’il s’agira de doter cette capitale régionale d’infrastructures de communication conséquentes en y accélérant par la même occasion son arrimage à la modernité.

Articulations opérationnelles

Il faut dire que ce secteur, qu’il se soit agi des populations résidentes ou alors des transporteurs routiers, le calvaire vécu n’avait plus son pareil. Au point où des voix commençaient déjà à s’élever pour décrier cette situation qui n’était pas digne d’une région encline au développement et à la matérialisation de l’intégration sous régionale dont il est de plus en plus question dans la zone CEMAC. Et pour laquelle le Cameroun a souscrit. Certes, les avis d’appel d’offres international lancés par le Minhdu se rapportent plus au cercle urbain, mais il n’en demeure pas moins vrai que la réalisation de ces travaux participera de ce fait.

Pour la première phase du projet de Ngaoundéré, le Minhdu a tôt fait de décliner les articulations opérationnelles de cet important chantier articulé sur les tronçons :

  1. Gare Carrefour Banane-Carrefour Djalingo
  2. Carrefour Djalingo-Carrefour Gada I
  3. Carrefour Gada I-Carrefour Marché
  4. Carrefour Marché-Intersection Nationale 1
  5. Carrefour Marché-Carrefour Modibo
  6. Carrefour Modibo-Carrefour Mairie

Les offres devront être déposées au plus tard le 11 juin 2020 à 13 heures à la Cellule de Coordination du Projet de Développement des Villes Inclusives et Résilientes (PDVIR), sis au 4ème étage Immeuble derrière la DGSN.

Ngaoundéré, un Hub en devenir

Bien évidemment, cette option participe autant de la recherche de la compétitivité et davantage du respect scrupuleux des délais de mise en œuvre afin de diluer les pertes d’opportunités qui pourraient en résulter et compromettre dangereusement la portée socioéconomique qu’on assigne aux articulations opérationnelles y liées. Surtout que la ville de Ngaoundéré elle-même se veut un carrefour dans le corridor Tchad-Cameroun connaissant conséquemment un important trafic routier qui s’en trouvera nettement amélioré avec des infrastructures routières de qualité et en quantité revue à la hausse. Autant dire, un investissement bénéfique à plus d’un titre, tant il est vrai qu’il viendra par ailleurs booster l’intégration sous régionale en donnant à la commission du lac Tchad de renforcer sa dynamique intégrative.

Laisser un commentaire