Coronavirus 2019 : Chronologie d’une tueuse invisible (1ère partie)

Carte du coronavirus 2019 dans le monde

Le Coronavirus 2019 sévit en Chine depuis la fin de l’année passée. L’on a commencé à compter des cas en Europe le 21 janvier 2020. En fin janvier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a donné l’alerte contre cette tueuse en déclarant l’urgence internationale. « Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans les pays dont les système de santé sont plus faibles ». L’agent infectieux est le Coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (Coronavirus SARS-COV 2) qui serait venu du Wuhan en Chine. Chronologie d’une tueuse invisible ou réparatrice du monde.

Le 13 janvier, le 1er cas hors de la Chine est déclaré en Thaïlande. Il s’agit d’une personne venant de Wuhan en Chine. Le 15 janvier au Japon de déclarer son 1er cas de coronavirus 2019 dans la préfecture de Kanagawa au sud de Tokyo. Le 21 janvier, le premier cas est déclaré à Seattle aux Etats-Unis. On va alors voir un Donald Trump qui ironise sur ce virus en l’appelant « virus chinois ». Appellation qui agite les diplomates de l’Empire du milieu mécontents de cette stigmatisation d’une maladie de niveau mondial. Cette attitude du Président américain va couter cher à son pays qui va continuer à laisser tenir des manifestations comme des carnavals et des « gay pride » partout dans l’ensemble des Etats. Deux mois plus tard, nous sommes en début avril, le pays passait la barre des 18 000 morts, avec des records à plus de 2100 morts.

Trêve de moquerie

Le 22 janvier Taiwan déclare son 1er cas de coronavirus 2019. Le 23 janvier c’est Singapour, le Viêt-Nam avec 2 cas déclarés à Hô-Chi-Minh-ville. Le 24 janvier, au tour de la France de déclarer 3 cas : 2 à Paris et 1 à Bordeaux. Et d’un coup, finis les émissions télé où les Français étaient fiers de montrer les Chinois qui tombaient dans les rues, arrachés à la vie par le Coronavirus 2019. Avant que le virus n’arrive chez eux, on avait droit à tout dans l’émission « Quotidien » de Yann Bartez et même à des gags qui moquaient des morts de la Chine de façon très inhumaine. Seulement, le 13 mars 2020 selon l’OMS, l’Europe était devenue le nouveau foyer de l’épidémie devenue entre-temps une pandémie.

Le 25 janvier, le Népal a son tout 1er cas de coronavirus 2019, le Canada aussi à Toronto dans l’Ontario, l’Australie également qui enregistre le 1er malade océanien, à Melbourne. Le 27 janvier, le virus est au Cambodge à Sihanoukville, au Sri Lanka également. Ce même 27 janvier, le Viêt-Nam annonce avoir observé un cas de contamination interurbain sur son sol. La psychose augmente. Le 1er cas est annoncé au Proche-Orient depuis Dubaï dans les Emirates Arabes Unis, l’Allemagne annonce un cas asymptomatique sur son sol. Le 29 janvier, la ville de Rovaniemi en Finlande a son 1er cas. Le 30 janvier, Inde et Philippines sont touchées, les Etats-Unis annoncent un 1er cas de contagion sur son sol, l’Italie annonce 2 cas sur son sol, l’OMS déclare l’état d’urgence de santé publique de portée mondiale, une USPPI. Le 31 janvier, c’est au tour de la Russie avec 2 cas, la Suède, l’Espagne dans son île de la Gomera aux Canaries chez un Allemand.

Les premiers morts de coronavirus 2019 hors de la Chine

Le 1er février la Malaisie déclare son premier cas de Covid-19. Le 2 février, l’on enregistre les premiers morts hors de la Chine. Le 11 février, alors que l’Allemagne compte son 16ème cas confirmés, le Dr. Gabriel Leung, président de la faculté de Hong-Kong déclare : « Si le confinement de la Chine ne marche pas, il faudra faire face à la vérité : le coronavirus peut être impossible à contenir … ce sont 60 % de la population mondiale qui pourraient être atteints si l’épidémie n’était pas contrôlée ». Cependant, le monde tourne ses regards vers l’Afrique qui ne connaît aucun cas. Des hypothèses se mettent à naître un peu partout sur l’afro immunité. Or le virus entre dans ce continent par l’Egypte le 14 février, deux mois environ depuis le début de la maladie, à travers un touriste Chinois. C’est le 1er cas en terre africaine.

Le premier décès français est enregistré le 15 février. Il est le premier d’Europe et le premier hors Asie. Pourtant la France ne prend aucune mesure contre la maladie et permet même des regroupements sur son sol comme ce 17 février à Mulhouse en Alsace où 2500 personnes venues de toute la France se rassemblent pendant quatre jours dans un élan d’évangélisation. Quelques semaines après, Mulhouse devient le grand foyer de la contagion dans ce pays. Le 19 février, lors de la « Champions league » Bergame contre valence, les italiens festoient aux cotés des Espagnols à Madrid. Départ du foyer de l’épidémie italienne. Le même jour l’Iran perd deux malades à Qom tandis que le cap de 2000 morts était atteint en Chine. 20 février, premier décès en Corée du Sud et le Japon déclare que quelques passagers du navire « Diamond princess » sont morts.

L’Italie prend le relais de la Chine

Le 21 février, 1er décès en Italie d’un Européen qui ne s’est jamais rendu en Chine ; premier cas déclaré en Israël aussi. 22 février, 2ème décès en Italie sur 51 cas. 23 février, le Japon admet que 23 passagers du navire « Diamond princess » ont échappé au control alors que le 3ème décès est déclaré en Italie. Le 24 février, l’Irak, le Koweït, le Bahreïn et l’Afghanistan déclare chacun un premier cas. Curieusement, le ministre français de la Santé Olivier Véran annonce dans la soirée qu’il n’y a plus aucun patient hospitalisé ni de malade identifié en France. Le 25 février, la Suisse, la Croatie annonce leur premier cas, l’Autriche ses deux premiers. La France annonce deux nouveaux cas de Coronavirus 2019. Le même jour, l’Italie annonce son 11ème décès malgré les mesures de confinement. Puis du côté de l’Afrique du Nord, l’Algérie entre dans le bal avec son 1er cas. Le 26 février, c’est au Brésil de faire irruption dans la liste de pays atteints. Mais jusqu’ici, seules deux régions du monde semblent être épargnées. L’Afrique noire et L’Amérique latine. La Grèce dans la même journée annonce son premier cas de COVID-19. Le virus se propage à une vitesse exponentielle. Macédoine du Nord, Roumanie, Norvège, Pakistan, Géorgie. Le 26 février, l’Italie compte 12 morts. Et pour l’OMS, les cas déclarés dans le monde sont plus nombreux que ceux de la Chine, terre d’origine de la pandémie. Le 27 février, le Danemark et l’Estonie sont touchés, mais aussi les Pays-Bas à Tilburg, et Saint-Marin. (A suivre …)

Laisser un commentaire