PAK : lancement officiel du Port Autonome de Kribi au Cameroun

PAK, Port Autonome de Kribi

Le PAK, le Port Autonome de Kribi, a accueilli officiellement le 1er mars dernier son premier navire commercial, plus de 2 ans après la fin de sa construction comme l’avait affirmé Patrice Melom, directeur général du Port Autonome de Kribi (PAK) et Lionel Odeyer, directeur général de CMA-CGM, concessionnaire du terminal à conteneurs au cours d’un entretien avec le ministre délégué auprès du ministre des Transports, Mefiro Oumarou. Lire ici sur le PAD, Port Autonome d Douala.

 « Il y aura plusieurs étapes hebdomadaires. On aura une escale qui viendra des pays d’Asie directement. Nous aurons également deux services hebdomadaires qui viendront d’Europe et de la partie Westman (Italie et Espagne) », assurait Lionel Odeyer dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune.

Cameroun a accueilli le 2 mars 2018 au Port Autonome de Kribi le plus grand bateau de l’histoire du transport maritime du pays, le 3ème plus grand bateau maritime au monde sans groupe de danse ni trompette comme à l’accoutumée. Mais surtout avec l’absence bien remarquée du ministre de tutelle Mebe Ngo’o qui au lendemain de cet événement allait être débarqué du gouvernement par le président Paul Biya qui s’y fera représenter par Antoine Bissaga, préfet de l’océan. En effet, pour le lancement des activités de cette infrastructure considérée comme étant la plus importante plateforme portuaire sur toute la côte ouest-africaine, avec un tirant d’eau de 15 à 16 mètres, l’armateur français, CMA CGM, y a affrété le CMA CGM Bianca. Ce navire long de 335 mètres (le quai du terminal à conteneurs de Kribi est long de 350 mètres), avait dans ses cales une cargaison record de 8 500 conteneurs. L’arrivée de ce navire officialise ainsi la mise en opération du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi dont la première phase des travaux de construction est achevée depuis plus de 2 ans.

250 milliards de FCFA

Confondant de même les sceptiques qui avec des vuvuzelas sur Facebook et partout ailleurs dans les médias classiques avaient jugé le projet mort-né voire inutile. Pour ceux-là, du grand projet attendu par les camerounais, il n’en restait qu’un tas de ferraille qui se rouille sous le ciel de Mboro, dans la région du Sud du Cameroun. Il est vrai que la mise en service du port avait pris du retard officiellement pour cause de lenteurs administratives. Cependant tout s’était quelque peu accéléré après la mise en service du terminal à conteneurs (opérée par le consortium franco-chinois Bolloré-CHEC-CMA CGM), par le gouvernement camerounais dans la sélection d’un concessionnaire pour le terminal polyvalent orphelin de ses opérateurs depuis le constat de la défaillance de la société française Necotrans qui avait été désignée adjudicataire du contrat de concession en août 2015, en groupement avec un consortium de neuf entreprises locales regroupées au sein de la société KPMO (Kribi Port Multi Operators). Construit par la société China Harbour Engineering Corporation (CHEC), le port en eau profonde de Kribi a déjà englouti environ 250 milliards de FCFA, dont 85%, mis à disposition par le gouvernement chinois, à travers Eximbank China.

Perceptives du PAK

Le 8 février 2018 a été lancé un appel international à manifestation d’intérêt, en vue du recrutement de la mission de contrôle technique pour le développement de la 2ème phase de construction du port en eau profonde de Kribi. Cette seconde phase qui sera conduite par la société chinoise CHEC (constructeur du port depuis le début), prévoit la mise en place d’un 2ème terminal à conteneurs, doté d’un quai de 700 m (contre 350m pour le premier), ainsi que la construction d’un terminal fer et d’un terminal hydrocarbures, par le biais de partenariats publics.

Caractéristiques du PAK

  • Profondeur: 16 mètres
  • Chenal :
  • 200 mètres de large
  • 600 mètres de zones d’évitage
  • 1150 mètres de digue
  • 615 mètres de quai
  • 276 mètres de terminal polyvalent
  • 394 mètres de terminal à conteneurs
  • Capacité maximale : navires de 100 000 tonnes

Avantages comparatifs

  • Partenaires de renommée internationale qui garantissent un service de qualité
  • Tarifs compétitifs
  • Excellentes conditions nautiques et de Navigabilité
  • Positionnement géographique stratégiquement enviable

Laisser un commentaire