Cameroun : la Camair-Co étend ses vols domestiques

Aéronef de Camair-Co MA 60

Cette option participe de la nouvelle approche stratégique de la compagnie aérienne nationale Camair-Co, qui voudrait ainsi améliorer ses performances globales et disposer davantage de coudées franches pour asseoir son envol. Depuis la seconde moitié du mois de juillet dernier, le transporteur aérien public camerounais a entrepris de desservir la quasi-totalité des régions du pays portant ainsi, les régions desservies à huit à l’exception de celles du Sud et du Sud-Ouest qui continuent d’attendre de recevoir des aéronefs de la Camair-Co.

Toutefois, à en juger par l’engouement qu’ont suscité les destinations de Bamenda et Bertoua, il ne fait point de doute que l’option stratégique ainsi mise en branle par le Dg de ladite compagnie aérienne. Ernest Dikoum viendra donner un coup d’accélérateur au plan de relance se résumant au redimensionnement de la compagnie afin de lui assurer aussi bien une plus grande rentabilité que des raisons d’envisager un envol effectif à brève échéance. Ce d’autant plus que depuis peu, le transporteur aérien public camerounais a suspendu une importante partie de ses vols internationaux. Ceci pour se concentrer sur le développement des vols domestiques où il sait bénéficier d’un monopole et surtout d’un développement exponentiel de son segment passagers, avant d’envisager celui du fret au plan national. Et au satisfecit exprimé par les différentes personnalités ayant fait le vol inaugural, on s’accorde de ce que la compagnie aérienne nationale camerounaise, contribuera à sa manière à son autonomisation financière. Non sans qu’elle œuvre à l’amélioration ne serait-ce que substantielle du tourisme local. Mieux, dans la perspective de la prochaine Can qu’abritera le Cameroun en 2019, elle pourrait jouer un rôle central dans le transport des délégations et diluer ainsi les appréhensions exprimées quant à la forte dégradation du réseau routier national.

Camair-co objectif rapprocher les populations

Avec l’ouverture de la ligne de Bertoua, la première semaine du mois en cours, Camair-Co dessert désormais 8 régions sur 10 au Cameroun. Du coup, au-delà de l’aspect commercial, il s’agit de rapprocher au mieux les populations camerounaises qui savent pouvoir rallier rapidement la quasi-totalité des chefs-lieux de régions, non sans y développer les infrastructures aéroportuaires. Il en est ainsi de Bamenda et Bertoua qui ont bénéficié de la réhabilitation de leurs espaces aéroportuaires, sur financements des Aéroports du Cameroun (ADC), commis à la gestion desdites infrastructures. Bien plus, avec l’avion il est clair que s’en suivra pour ces nouvelles régions desservies par Camair-Co, une plus-value pour leurs atouts socioéconomiques. Nous pensons singulièrement à la région de l’Est, la plus pourvue en ressources minières et forestières, mais aussi l\’une des plus enclavées et pauvres du pays, selon différents rapports officiels.

Une réalité qui prendra très certainement une altération, non sans œuvrer à la valorisation des ressources listées supra. Tant il est vrai qu’au travers d’une fréquence de trois vols par semaine, ces deux régions connaitront un plus grand taux de fréquentation. Les vols durent à peine une cinquantaine de minutes aussi bien pour Bertoua que pour Bamenda à partir de Douala. En prime, plus de sécurité pour les voyageurs qui n’ont qu’à débourser à peine 35 000 FCFA, soit exactement 32 840 FCFA pour le titre de transport. Avec des prix aussi compétitifs, il ne fait point de doute que s’en suivra une culture du recours à l’avion pour le transport à l’intérieur du triangle national. Une éventualité qui, autant elle rapprochera les populations, permettra à la Camair-Co d’entrevoir avec plus de sérénité sa relance.

admin

Stève Njoh est le directeur de publication de l'hebdomadaire Ça Presse. Journaliste spécialisé dans l'analyse des faits géopolitiques.

admin has 74 posts and counting. See all posts by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *