Edith Mbella experte en art rituel, directrice de Bolo Espace art et culture

Née à Douala, Edith MBELLA  n’y restera pourtant pas longtemps. Elle s’envole à Paris pour les études secondaires et supérieures. Y étant toutefois, elle alimente une passion pour l’art qui la détourne littéralement de son destin initial visant à en faire une économiste. En fait, elle s’initie à l’art africain et spécifiquement à l’art ancien d’Afrique Centrale, ce qui lui a permis de diriger plusieurs galeries, notamment les plus en vue dans l’espace européen. C’est à ce titre qu’en 1998, Edith MBELLA ouvre une galerie éponyme à Madrid consacrée à la vente et la promotion de l’art africain. A ce travail de marchande d’art s’adjoindra celui de commissaire d’exposition. Elle interviendra ensuite dans plusieurs conférences en Espagne en tant qu’experte en art rituel. Elle est auteure de six ouvrages d’art rituel  d’Afrique en langue espagnole.

Forte de ce parcours, elle revient sur sa terre d’origine le Cameroun, à Douala pour y ouvrir Bolo l’Espace : lieu d’échange culturel, d’exposition et de promotion de jeunes talents camerounais exerçant  dans l’art contemporain. Mieux, cette galerie voudrait se démarquer en devenant par ailleurs, le lieu par excellence de promotion d’un secteur quasiment abandonné, alors qu’il peut valablement constituer aussi bien une niche d’emplois qu’un tremplin pour valoriser davantage notre richesse artistique culturelle. Celle-là même dont se servent de nombreux Etats pour asseoir leur identité touristique et s’affirmer comme des pays qui comptent sur l’échiquier international. Bien plus, scrutant le mode opératoire de cette galerie mise en exergue au travers des talents anonymes à l’instar de Samuel Dalle, il ne fait point de doute qu’elle deviendra rapidement une sorte de creuset de la valorisation de l’art camerounais et, partant l’art africain en son ensemble.

Please follow and like us:

Simon NGAKA

Journaliste, Directeur Technique

Laisser un commentaire